novembre 5, 2019

Strava lance sa version Metro 3.0 de sa plateforme visant aider l’amélioration des infrastructures urbaines et les transports dans le monde

L’outil en libre-service permet aux urbanistes et aux défenseurs des droits des cyclistes et des piétons d’analyser et de prévoir la mobilité active dans les déplacements pendulaires.

SAN FRANCISCO – 6 novembre 2019 – Strava, l’une des plus grandes plateformes sportives au monde, qui compte plus de 47 millions d’athlètes et en accueille chaque mois un million de plus, a annoncé aujourd’hui le lancement de Metro 3.0. Il s’agit d’une nouvelle plateforme dont le but est d’améliorer l’infrastructure des transports et de fournir aux urbanistes et aux défenseurs des droits des cyclistes et des piétons toutes les indications les plus récentes sur les déplacements pendulaires actifs. 

 

Sur Strava, les déplacements-transports ont augmenté de 42 % l’année dernière, ce qui montre un désir croissant de se passer de la voiture et de n’avoir recours qu’à l’activité physique pour effectuer les trajets du quotidien. Les activités « déplacement-transport » des membres de Strava ont permis de compenser 46,2 millions de tonnes métriques de carbone l’année dernière, ce qui correspond aux émissions annuelles de CO2 de la Norvège ou de Hong Kong.

 

« Partout dans le monde, la circulation dans les villes est de plus en plus encombrée ; le covoiturage se développe rapidement et les investissements destinés à améliorer la mobilité active ont du mal à suivre le rythme. Le nombre de déplacements-transports à vélo et à pied augmente et les villes utilisent Strava Metro pour développer une meilleure infrastructure pour les transports. Nous sommes ravis de pouvoir à présent leur apporter une plus grande aide », déclare Rodrigo Davies, de Strava Metro.

 

Depuis ses débuts en 2012, Strava Metro a aidé plus de 300 agglomérations dans divers pays à améliorer leur infrastructure cycliste et piétonnière grâce aux analyses de jeux de données anonymisées et rassemblées sur les modes actifs de déplacement. Pour la première fois, la nouvelle plateforme Metro 3.0 fournit ses précieuses indications sur un tableau et un outil de visualisation simples à utiliser. 

 

Toute personne qui s’intéresse aux questions de mobilité, même si elle n’a pas de qualifications techniques, est capable à l’aide de Metro 3.0 d’obtenir rapidement des réponses à des questions du type :

  • Quels sont les couloirs de déplacement-transport les plus fréquentés dans la ville ?
  • Les nouvelles infrastructures, telles que des pistes cyclables, sont-elles utilisées ?
  • Comment les déplacements pendulaires actifs ont-ils évolué par rapport aux années précédentes ?
  • Dans quelle mesure la parité hommes-femmes est-elle observée dans les déplacements-transports ?
  • Quels sont les quartiers les mieux dotés actuellement en ce qui concerne l’infrastructure des transports ?

 

« Strava Metro nous permet de savoir où s’effectuent les déplacements et de définir où investir en priorité, affirme Heidi Goedhart, responsable de la mobilité active du service des transports de l’Utah, qui travaille en association avec Metro depuis deux ans. « La nouvelle plateforme fournit des indications précieuses en quelques clics seulement. Nous récupérons les informations dont nous avons besoin sur les utilisateurs de notre système de transports. La coordination en interne et avec l’ensemble des parties prenantes est renforcée, et les services des voies et chaussées peuvent concevoir des éléments plus pertinents à l’échelle de l’État. » 

 

Strava Metro fournit des renseignements précis et le coût est minime par rapport aux autres méthodes existantes (compteurs électroniques ou caméras, par exemple). Les données transmises respectent des règles de confidentialité qui protègent les personnes. Les membres de Strava peuvent ainsi contribuer directement à améliorer l’infrastructure des transports pour l’ensemble de la communauté.

 

Strava Metro collabore exclusivement avec des organisations et des chercheurs dont les activités sont en lien direct avec la conception, la réalisation et la gestion de l’infrastructure des transports. Un abonnement annuel permet d’accéder à la plateforme Metro.

 

Les activités des membres Strava qui apparaissent sur la plateforme Metro sont regroupées et anonymisées, conformément au RGPD et au CCPA. Les activités privées ne sont jamais partagées et les membres peuvent à tout moment décider de ne pas contribuer au jeu de données Metro.

 

Pour en savoir plus sur Strava Metro et postuler pour accéder à la nouvelle plateforme 3.0, rendez-vous sur le site metro.strava.com.

 

À propos de Strava Metro

Strava Metro est un vaste jeu de données rassemblées et anonymisées sur la mobilité active. Les produits de Metro permettent aux urbanistes, autorités municipales, universitaires et défenseurs des droits des cyclistes et des piétons de comprendre les trajets, d’identifier les investissements possibles et d’évaluer les effets des changements apportés à l’infrastructure.

Des millions de personnes téléchargent leurs sorties à vélo et courses à pied sur Strava chaque semaine via leur téléphone ou leur appareil GPS. Depuis 2012, Metro rassemble et anonymise ces données, et s’associe à des services et groupes en charge des transports et de l’urbanisme en vue de proposer aux cyclistes et aux piétons de meilleures infrastructures.

 

À propos de Strava

Strava est le réseau social des sportifs et la plateforme du sport connecté : des millions de personnes qui se bougent se connectent chaque jour à l’application mobile et au site web Strava. Tous les sportifs sont les bienvenus sur Strava, quels que soient l’endroit où ils vivent, les sports qu’ils aiment et les appareils qu’ils utilisent. Rejoignez la communauté sur le site strava.com.

Strava en quelques chiffres :

  • 20 activités téléchargées par seconde, et 15 millions chaque semaine
  • Plus de 300 téléphones mobiles et appareils GPS compatibles 
  • 200 employés, la plupart à San Francisco, mais aussi à Denver dans le Colorado, à Hanover dans le New Hampshire et à Bristol au Royaume-Uni
  • Plus de deux milliards d’activités téléchargées
  • Plus de 47 millions d’athlètes Strava téléchargent des activités dans 195 pays
  • 12 millions d’itinéraires
  • 42 % de hausse des déplacements-transports dans le monde sur une période de 12 mois (vélo et marche/course à pied)
  • 84 millions de déplacements-transports en 2018
  • Les activités des membres de Strava ont compensé 46,2 millions de tonnes métriques ou 5 100 kilotonnes de CO2 en 2018, ce qui correspond approximativement aux émissions annuelles de carbone de la Norvège ou de Hong Kong (source : chiffres de 2017 de la base de données EDGAR de la Commission européenne)